Livraison offerte dès 35€

Comment bien évaluer la qualité d'une pierre naturelle ?

Comment bien évaluer la qualité d'une pierre naturelle ?

Le marché actuel de la joaillerie est parfois tellement sibyllin que le client est souvent confus quant à la nature de ce qu’il achète. Effectivement, on retrouve une quantité impressionnante de contrefaçons ou de parures bas de gamme vendues au prix fort, ce qui impose la méfiance. Nous allons vous révéler dans cet article ce qui se passe dans les coulisses, en amont de la production. Puisque nous mettons un point d’honneur à vous vendre ce qui se fait de meilleur, il est de notre responsabilité de travailler avec de bons collaborateurs. Cela implique de notre part une attention toute particulière concernant la qualité des pierres naturelles que nous leur achetons. Découvrez avec nous les critères permettant de repérer les perles rares au milieu d’un océan de faussaires. 

Le système A-AA-AAA, notre référence absolue

Vous l’avez sans doute deviné, le triple A représente le summum de la qualité là où le simple A définit l’acceptable. Ce système d’évaluation englobe 4 critères d’une importance équivalente : l’intensité de la couleur, le niveau de pureté, la qualité de la découpe et le poids de la pierre. Les deux premières catégories dépendent principalement de l’état naturel des gemmes. Bien qu’ils puissent être améliorés par un traitement spécialisé, tout n’est pas rattrapable par la main de l’Homme.

En revanche, le poids et la coupe sont largement plus influencés par la manière dont sont extraits les minéraux et leur passage à la loupe. Il est indispensable que la taille et la forme des joyaux bruts soit réduite pour des questions de rentabilité ou pour les intégrer plus facilement sur des bijoux sophistiqués. Puisqu’ils sont le cœur de notre étude, découvrons ensemble plus de spécificités sur les critères déterminant la qualité d’une pierre naturelle. Chez Amy Larose, nous veillons à proposer uniquement des bijoux en pierres naturelles AAA. Notre boutique en ligne, vous présente des créations et bracelets uniques pour homme et femme.

Couleur et pureté, ou comment laisser nos yeux nous guider

S’il n’est évidemment pas le seul qui doit être pris en compte, le critère de l’apparence reste primordial pour apprécier la composition d’un joyau. Chaque type de pierre, qu’il soit précieux ou semi-précieux, possède un spectre de couleur allant du plus intense au plus corrompu. Un coloris idéal existe pour chacun d’entre-eux. Les minéraux qui ont un aspect délavé ou sans éclat doivent impérativement être évités puisque cela révèle une composition pauvre.

Une teinte trop foncée est tout aussi néfaste puisqu’elle nuit à la limpidité et à la finesse de la gemme. Il faut aussi faire attention à son uniformité : toutes ses facettes doivent idéalement être examinées pour déterminer sa qualité. Les impuretés peuvent se situer n’importe où, c’est pourquoi il est recommandé d’utiliser un microscope x10 pour chaque expertise. Ainsi, les pierres impeccables seront considérées comme flawless, (sans défaut), ce qui représente le summum de la qualité d’une pierre naturelle.

D’une matière minérale brut au joyau de bijouterie

Ce n’est pas parce qu’un minéral à l’aspect prometteur est extrait qu’il terminera forcément dans une parure somptueuse. Le processus de transformation permettant à une gemme d’être commercialisée est long, d’autant plus, si, comme nous, vous exigez le meilleur pour vos clients. Déjà, il faut s’assurer que la solidité de la pierre lui permettra de résister à son incorporation dans un bijou. Pour cela, elle doit avoir un score d’au moins sept sur dix sur une échelle de dureté qu’on appelle « l’échelle de Mohs ».

Ensuite, le poids est ce qui déterminera essentiellement la valeur de la pierre fine taillée. Cela ne joue pas explicitement sur sa qualité mais c’est ce qui nous permet d’imaginer une fourchette de prix cohérente. Enfin, les dimensions d’une pierre doivent être cohérentes. Un aspect cabossé ou fissuré n’attirera que peu d’acheteurs, c’est pourquoi le travail de polissage est aussi central dans la chaîne de production. La régularité de la forme est ce qui permet à un minéral d’attirer l’œil.

Ces données sont donc l’essentiel de ce qui nous permet de juger la qualité d’une pierre naturelle. Il en existe bien entendu d’autres, plus spécifiques aux types de minéraux que nous rencontrons. Nous n’allons par exemple pas utiliser les mêmes critères de beauté pour examiner des opales ou des améthystes puisque la couleur et le poids moyen ne sont pas comparables.

De plus, même avoir ces connaissances théoriques, rien ne vaut l’expérience acquise grâce à l’observation et aux échanges professionnels. Nous espérons que nos explications succinctes seront parvenues à vous intéresser au sujet et à vous éclairer un peu plus sur notre éthique de sélection pour la confection de nos bijoux ! Mais également comment bien évaluer la qualité d'une pierre naturelle.

← Article précédent Article suivant →